L’URL nous livre ses secrets SEO

0dbb6a8eab57740f73a342fdac268751

L’URL ou Uniform ressource locator est l’adresse unique d’une page sur Internet. Il est formé par quatre éléments. Le protocole de transmission est le premier. Il sera tout de suite reconnu par  les navigateurs. Ensuite, il sera suivi par le nom de domaine. Le troisième mentionne le chemin d’accès dans un serveur ou un répertoire. Lorsqu’on consulte un courriel par exemple, ce sera le nom du fichier stocké sur le serveur de mailqui sera mentionné. Le nom du fichier puis l’extension constituera la dernière partie de l’URL.

La zone de protocole de transmission

Le protocole de transmission se présente sous la forme « http » suivi par le signe « :// ». Etant donné qu’il est le protocole par défaut utilisé par la majorité des navigateurs web, les internautes n’auront pas à le saisir sauf s’il est différent.

Si la présence de la zone de protocole de transmission est obligatoire, ce n’est pas le cas pour le www. Actuellement, l’accès à certains serveurs de messagerie en ligne gratuits est une exception à la règle.

La zone du nom de domaine

Le nom de domaine est l’équivalent de l’adresse numérique ou adresse IP d’un site. Sur le réseau, ces deux éléments sont reliés entre eux par le DNS ou Domaine name server. Cette partie de l’URL est très importante car c’est à travers elle que les internautes pourront juger la notoriété d’un site web. Si pour l’adresse IP, les utilisateurs du web disposent de logiciels comme le dnslookup pour mesurer leur réputation, ce n’est pas le cas pour le nom de domaine.

Il existe différentes sortes de nom de domaine mais les plus courants sont sans doute les génériques et les géographiques. Les  premiers se divisent en deux : ceux exclusivement réservés aux USA et ceux ouverts aux autres Etats. Les noms de domaine géographiques sont représentés par le code de deux lettres de chaque pays : « .fr » pour la France, « .ca » pour le Canada, « .uk » pour l’United Kingdom, « .be » pour la Belgique, etc.