Sélectionner une page
Partage Ton Amour!

Père Castor, racontes-nous une histoire !

Avant de nous attaquer à la définition du PBN il ne fait pas de mal d’en comprendre la genèse. Le monde du SEO a connu différentes phases quant à la stratégie à adopter pour ranker sur un mot clé. A son lancement, l’algorithme de Google était une révolution par rapport à ses concurrents qui se contentait alors pour la plupart d’être des annuaires.

La disruption apportée par Google, c’était la capacité à comprendre et référencer une page par rapport aux mots clés qu’elle contenait. L’algorithme était alors assez peu évolué et se basait en trop grande partie sur la présence du mot clé recherché. Les stratégies de référencement se basaient donc principalement à l’époque sur le fait de spammer un maximum le mot clé visé avec son clavier. Le fameux keyword stuffing.

Evidemment il n’a pas fallu attendre longtemps pour que Google réagisse face à la recrudescence de pages de faible qualité qui grimpaient dans les SERP. La première mesure fut de changer l’algorithme afin de calculer plus finement l’autorité des pages. Google fit évoluer son fameux Page Rank. Une solution en particulier fut de donner plus d’importance aux liens pointant vers un site dans son algorithme.

Une modification étroitement lié avec le concept du “surfeur aléatoire”. Le raisonnement est simple, Google ne peut pas simuler aussi bien qu’il le voudrait le comportement d’un être humain sur Internet (en tout cas pas encore) donc si on imagine qu’un internaute se ballade au pif en prenant les pages référencées dans Google. Plus cet internaute retombe sur le même site au cours de ses recherches et plus ce site fait autorité non ?

Un concept simple mais efficace.

surfeur aléatoire google

Il est pas beau notre surfeur ?

Une nouvelle phase est alors arrivée durant laquelle les SEO ont commencé à utiliser des annuaires et mettre en place les fameux échanges de liens. (Fais un lien vers mon site je t’en ferais un en retour)…. Vous devinez déjà la suite n’est-ce pas ?

Google a fait à nouveau évoluer son algorithme pour pénaliser ce genre de pratique. Après tout c’est de bonne guerre. Les guidelines actuelles de Google sont claires sur le sujet:

Any links intended to manipulate PageRank or a site’s ranking in Google search results may be considered part of a link scheme and a violation of Google’s Webmaster Guidelines. This includes any behavior that manipulates links to your site or outgoing links from your site.

Seulement voilà, comment faire maintenant en tant que SEO pour booster son site? Car comme le montre très bien le graphique ci-dessous, les liens ont toujours une place prépondérante en 2019 dans la stratégie SEO:

Image result for backlinks vs google ranking

En tant que SEO, votre objectif est donc (entre autres) de générer du contenu d’une telle qualité que le monde ne pourra que se résoudre à citer votre site encore et encore…. Évidemment c’est extrêmement complexe. Le petit monde du SEO a donc réfléchi à des solutions pour générer des backlinks sans l’aide d’autrui.

On a commencé à faire des échanges tripartite ou bien carrément à acheter des articles sponsorisés sur des sites d’autorité pour référencer son propre site. Un business en plein boom comme le montre notre article sur les plateformes de netlinking.

Mais voilà, certains SEO eux ne voulaient pas partager leur jus. A germé alors l’idée que plutôt que d’utiliser les sites d’autrui pour se générer une autorité, autant se créer son propre réseau de sites non? ..

… Et nous voilà au PBN !

Dans la langue de shakespeare, un Private Blog NetWork (réseau de blogs privés) n’est donc ni plus ni moins qu’un réseau de sites destiné à manipuler notre petit surfeur afin de lui laisser entendre que le site qu’on pousse avec notre réseau est une référence sur la thématique visée.

Le site principal est généralement appelé le money site. Car même si on aime le geste pour la beauté du sport, on cherche normalement à ranker dans les SERP dans le but de gagner de l’argent!

Réseau de sites privés ou PBN

Un exemple issu du site monitorbacklinks.

Un réseau de site n’est pas forcément composé seulement de blogs. C’est pour ça qu’on lui préfère le nom de réseau de sites. On en distingue deux types:

  1. Le réseau de sites dédiés.
  2. Le réseau de sites multi domaines.

Dans le premier cas, votre réseau de sites n’a qu’un seul objectif: pousser un money site*. Il est alors dédié. Dans le deuxième cas votre réseau de sites a pour vocation d’amasser de l’autorité pour ensuite pousser d’autres sites (et probablement vendre du lien ou desservir les sites de vos futurs clients). Il est alors multi-domaines.

*le money site est le site qui doit générer la majeure partie de votre revenu.

Mais père Castor, pourquoi me casser la tête à monter un réseau de sites alors que je peux acheter du lien ?

Plusieurs arguments à cela, premièrement vous ne maîtrisez pas le site sur lequel vous achetez le lien. Vous n’avez pas la garantie de la stabilité malgré toute promesse de lien à vie. Et avec toutes les mises à jour de Google de plus en plus pertinentes pour détecter les sites qui vendent du lien, les liens de qualité sont de plus en plus chers.

De la même façon votre lien acheté se retrouvera bien souvent enterré loin dans l’arborescence du site et vous n’avez donc pas la garanti qu’il conservera l’autorité pour laquelle vous l’avez acheté. Et ça, c’est si le site sur lequel vous avez acheté votre lien ce maintient.

Au regard de ces éléments on comprend qu’en terme de stabilité et d’efficacité, le PBN représente un intérêt certain.

Maintenant que nous avons compris pourquoi le réseau de sites est une stratégie plébiscitée en 2019 par les SEO, intéressons nous à deux autres questions essentielles: le risque et le comment.

 

Quel est le risque dans l’utilisation d’un PBN ?

Monter un PBN n’est pas forcément à catégoriser comme une méthodologie black hat. Et pour changer, répondre à la question du risque n’est pas simple. Le risque est évidemment toujours présent dans le cadre d’un réseau de sites. Cependant le niveau de ce risque va grandement dépendre de votre maîtrise en tant que SEO mais aussi des moyens investis.

Enfin le risque le plus important provient de vos concurrents. Vous n’êtes jamais à l’abris de vous faire dénoncer. Une pratique d’ailleurs encouragée par Google comme on peut le voir sur leur page de support.

Si vous constatez qu’un site participe à des systèmes de liens visant à manipuler le classement PageRank, veuillez nous en informer. Nous utiliserons ces informations pour améliorer nos algorithmes de détection de ces liens.

Quoiqu’il arrive si vous êtes un référenceur qui propose des prestations de service en SEO il ne vous sera jamais possible de vendre à un client une stratégie PBN en annonçant que le risque est nul. Vous devez l’alerter sur l’existence d’un risque incompressible. Un risque qui va grandissant car les PBN qui restaient il y a quelques années des méthodologies assez peu employées commencent à pousser comme des champignons.

risques PBN

Pas besoin d’aller jusque là dans le discours.

Dès lors Google, qui évidemment est au courant de ce type de pratique, ne peut qu’être en train de préparer une mise à jour pour striker les sites employant cette méthode. Quels que soient vos moyens ou votre stratégie, il y a de fortes chances que certains sites de votre réseaux soient inactifs ou bien proposent une valeur ajoutée faible pour les utilisateurs. Plus ce nombre de site est important dans votre réseau de sites et plus le risque est élevé.

Il est de plus très complexe de ne laisser aucun footprint lorsque votre réseau de sites est étendu. La question n’est donc pas de savoir si une pénalité est possible mais plutôt d’imaginer quand elle va arriver et quelle sera son étendue. Car quoiqu’il arrive si une partie de votre réseau est faite intelligemment et apporte de la valeur aux internautes (ou en tout les cas que le doute subsiste sur la véracité du site) il ne tombera jamais intégralement.

Comment monter un PBN: 3 étapes clés

Step 1 Trouver des domaines

Nous comprenons maintenant comment nous en sommes arrivés au PBN ainsi que le risque que comprend cette méthodologie. Mais comment ça marche exactement ?

Premièrement la meilleure façon de monter un pbn rapidement est de trouver des domaines expirés. Selon les moyens disponibles et la puissance souhaitée du PBN, vous allez par exemple décider que vous ne voulez que des sites avec un TF (Trust Flow, KPI d’autorité donné par l’outil majestic SEO) supérieur à 10 et au moins 30 Domaines référents.

L’idéal est de thématiser votre PBN au maximum afin d’optimiser les résultats. Evidemment si de temps à autre vous tombez sur un bon domaine généraliste, il peut tout de même envoyer du jus et contribuer à l’efficacité du réseau.

Pour voir la thématique principal d’un site vous pouvez utiliser des tools comme majestic ou SEOBSERVER qui vous donneront les thématiques principales du site.

Step 2 Implémenter du contenu

Qui dit référencement dit liens mais aussi et bien évidemment contenu! Vous allez devoir générer beaucoup de contenu. Ici les méthodes diffèrent. Certains n’ont pas de scrupules et spin du contenu existant afin de nourrir rapidement et continuellement leurs blogs. D’autres encore se contentent de remonter le contenu existant des sites expirés.

Ces deux méthodologies sont à éviter, premièrement du fait de leur côté éthique douteux mais aussi pour le risque qu’elles comportent. A moins de payer un spin très cher il y a fort à parier que le résultat ne sera pas très lisible. De la même façon reprendre un contenu peut vous attirer des problèmes. Il n’est pas dit que l’ancien propriétaire du site que vous remontez soit d’accord avec le fait de voir son contenu réapparaître.

Vous pouvez plutôt vous tourner vers des rédacteurs freelances pour vos besoins de contenu à faible valeur ajoutée ou des services tel que textbroker. Vous pourrez ajuster la qualité du contenu souhaité en fonction du profil du site que vous remontez. Sur un réseau de sites le contenu fait parti des éléments les plus importants pour réussir.

Vous devez alimenter régulièrement votre réseau et proposer une qualité suffisante pour justifier l’existence de vos sites.

Step 3 Eviter les footprints

Un « footprint » c’est littéralement une trace de pas. Il est important de ne pas laisser d’empreintes qui puissent permettre de comprendre que votre réseau de site est en réalité l’oeuvre d’un seul et unique webmaster.

Pour cela il y a plusieurs éléments auxquels vous devez faire attention:

  1. Hosting des sites: Attention à ce que tous vos sites ne possèdent pas la même IP. Pour éviter cela utilisez des hostings spécifiques pour SEO tels que O2Switch ou Lokoz pour vos sites de niveau 2 ou 3.
  2. Registrar des domaines et whois: Si 40 sites sont linkés entre eux et possèdent le même registrar et un whois privé c’est louche non ? Variez les registrar et les services d’hébergements. Si vous le pouvez laissez de temps à autre des whois en public. Vous pouvez aussi vous tourner vers des offres d’hébergement gratuites pour vos one pager par exemple.
  3. Utilisation de CMS: Plus d’un site sur deux sur Internet est généré via WordPress. Le risque de faire un PBN 100% wordpress n’est donc pas si élevé. Veillez cependant à bien faire varier vos templates. Mixez parfois si vous avez le temps avec un drupal ou un site en html fixe. Enfin pensez-toujours de la façon suivante: si un humain regarde mes sites est-ce qu’ils peut comprendre qu’il s’agit d’un réseau de site ?
  4. Netlinking: Deux éléments importants, d’une part ne faites pas que de l’ancre optimisée. Réservez les ancres optimisées pour les 3% de sites qui sont les plus importants dans votre réseau. Le reste du temps mixez entre du lien brandé et du lien non optimisé). Vous pouvez faire 40 sites qui pointent vers votre money site avec l’ancre “meilleure assurance vie” mais il y a fort à parier que l’aventure s’arrêtera assez brutalement.

Dernier élément, attendez un délais de 40 à 50 jours pour chacun de vos nouveaux sites avant qu’ils ne pointent vers vos autres sites. Et n’hésitez pas à d’abord poser un lien vers un autre site d’autorité si possible proche de votre thématique mais qui ne vous concurrence pas. Vous laissez sinon un footprint directement à la naissance du site.

Voilà, vous êtes prêts à monter votre premier PBN! Et vous, avez-vous d’autres conseils ou des expériences à partager?


Partage Ton Amour!