Le fait de devenir freelance est de plus en plus apprécié par les Français. Il est vrai que cette option permet d’avoir un poste en totale liberté avec de nombreux avantages financiers. La voie du métier indépendant est ouverte à de nombreux professionnels qui travaillent dans différents secteurs. Découvrez toutes les aides qui permettent de se lancer en freelance.

Les aides à la création d’entreprise pour une activité indépendante

Si vous souhaitez vous lancer dans un projet de création d’entreprise pour une activité en freelance, sachez qu’il existe une multitude d’aides qui sont :

  • l’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce), qui consiste en un versement d’une partie des droits à l’indemnisation chômage restants,

  • l’ACRE, qui consiste en une exonération de cotisations sociales sur les 12 premiers mois,

  • le maintien de l’allocation chômage d’aide au retour à l’emploi (ARE), qui consiste en un maintien, sous conditions de ressources, du versement des allocations chômage.

Il est vrai que si vous souhaitez devenir freelance, vous pourrez profiter de ces différentes aides pour créer votre activité. Également, de plus en plus de professionnels ont recours à une banque en ligne pour contracter un prêt leur permettant de débuter leur activité indépendante.

Qui peut devenir freelance ?

En France, pour être autorisé à vous lancer à votre compte vous devez remplir certains critères comme être âgé d’au moins 18 ans, avoir la nationalité française ou être citoyen d’un pays de l’Union européenne. Également, si vous exercez une profession réglementée, vous devez avoir les autorisations et les diplômes demandés.

Dans la théorie, tous les métiers peuvent être exercés sous une activité indépendante. Toutefois, certains métiers sont plus exercés que d’autres en freelance comme les métiers de la communication, de la rédaction ou encore de l’informatique.

Quelles sont les obligations juridiques ?

En ce qui concerne le plan légal, vous devez engager les procédures de création d’entreprise ainsi qu’établir vos conditions générales de vente pour créer votre activité en freelance. Vous devez aussi rédiger les contrats de prestation de service ou de vente. Si vous travaillez dans une branche informatique, vous devrez bien évidemment vous référer aux règles relatives à la protection des données, le RGPD.

De plus, vous devez être en conformité avec le Code de la communication dans son article L111-1 en respectant l’obligation d’information et de renseignement envers l’entreprise cliente. Sur le plan fiscal, l’activité indépendante est soumise aux charges fiscales et aux impôts ainsi qu’au régime de TVA.