16 mai 2023

« Comprendre les pratiques de l’utilisation des données en ligne »

Vous voulez que le SEO de votre site rentre dans l'âge adulte?

Contactez moi et voyons ça! ;)

Partager



La CNIL fait le bilan de son action en matière de cookies

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a présenté un bilan de son plan d’action en matière de cookies, mis en place en octobre 2020. L’objectif était de favoriser la conformité des professionnels aux nouvelles règles tout en assurant la bonne compréhension de celles-ci par les internautes. La CNIL a mené des sondages réguliers pour évaluer les effets de ses décisions sur le terrain ainsi que la compréhension et l’utilisation des nouvelles règles par les internautes.

Les internautes français mieux informés sur les cookies

Selon les résultats des sondages menés par la CNIL, 95 % des personnes interrogées en juin 2022 déclarent savoir ce que sont les cookies. Plus de la moitié d’entre elles (52 %) disent connaître précisément les évolutions réglementaires récentes sur le sujet. Les usages des cookies sont également bien connus des internautes, qu’il s’agisse de la publicité ciblée (81 %), de mesure d’audience ou de publicité géolocalisée (78 %), ou d’affichage de vidéos externes (64 %).

Les Français conservent une impression d’opacité

Malgré cette connaissance accrue du sujet, les Français estiment que l’information sur les sites faisant du suivi de navigation par l’intermédiaire des cookies est insuffisante voire inexistante. 68 % d’entre eux estiment que la qualité de l’information sur les sites est insuffisante. C’est certes 8 points de moins qu’en 2019, mais la défiance reste grande. D’ailleurs, 20 % des sondés jugent que les sites web leur donnent moins de contrôle sur les cookies qu’il y a un an.

Aller plus loin dans la matrice?  "IA : le futur des contenus en ligne ? Découvrez les avantages et inconvénients !"

Le taux de refus des cookies en hausse

La CNIL a mis en avant la notion clé de consentement dans son plan d’action. Et de plus en plus de Français refusent de donner leur consentement en ligne. Ils sont 39 % à refuser à chaque fois ou la plupart du temps les cookies, contre 22 % en décembre 2019. Pour la CNIL, c’est la preuve de l’existence d’un consommateur-citoyen informé et actif. Néanmoins, avec 59 % de taux d’acceptation des cookies, il n’y a pas de trace de fatigue du consentement.

L’intensité du traçage publicitaire diminue

La CNIL a également mesuré l’impact de son plan d’action sur les pratiques des sites web, notamment au sujet des cookies tiers. Les 1000 sites à plus forte audience ont été visités entre janvier 2021 et août 2022. La part des sites déposant plus de 6 cookies tiers est passée de 24 % à 12 %. De même, les sites qui n’en déposent aucun sont passés de 20 % à 29 %. Pour la CNIL, c’est là le constat des premiers résultats positifs des actions en ce qui concerne la première visite des sites. Elle assure qu’elle maintiendra ses efforts de mise en conformité afin que le traçage sans consentement diminue drastiquement.

Par votre serviteur dévoué, SAM SESSINOU HOUNKPE-DUFFAY

+ loin dans la Matrice

Rejoins la force.

« Être deuxième, c’est être le premier des perdants » – Ayrton Senna